Fiscalité revenus fonciers

Les revenus fonciers représentent les revenus de votre patrimoine immobilier. Il s'agit principalement des loyers perçus de vos biens non meublés mis en location (les revenus des locations meublées sont à déclarer comme bénéfices commerciaux dits BIC, et non comme revenus fonciers).
Ces revenus fonciers sont imposables. Deux régimes d'imposition sont possibles.

Régime d'imposition des revenus fonciers

Le régime de droit commun : vous êtes imposable sur vos revenus fonciers après avoir imputé les charges inhérentes aux biens loués (revenus fonciers nets).

Le régime micro-foncier : si vos revenus fonciers bruts n'excèdent pas 15 000 € par an, vous bénéficiez d'un abattement de 30 % de vos revenus fonciers bruts.

Charges déductibles

Certaines dépenses peuvent être imputées aux revenus fonciers bruts avant le calcul de l'impôt : les intérêts de l'emprunt (pour acheter le bien locatif ou réaliser des travaux), impôts et taxes des biens loués, assurancesfrais de gestion, etc.